L’Italie sur le point de perdre ses courses de Groupe

Italie exclue de l’Eupean Pattern en 2015

L’Italie exclue de l’Eupean Pattern dès 2015, sauf si…

Réunion de l’euRopean patteRn Committee – newmaRket.

L’European Pattern Committee (E.P.C.) s’est réuni lundi 15 avril à Newmarket, afin de discuter de plusieurs thématiques. L’une d’entre elles concernait la situation du paiement des allocations en Italie. Pour rappel, toutes les allocations de 2012 et de 2013 qui n’avaient pas encore été payées devaient être versées au plus tard le 31 mars 2014. Or, si la majorité des allocations de 2013 ont été versées à cette date, ce n’est pas le cas de celles de 2012. Le ministre de l’Agriculture italien avait signé le vendredi 28 mars au soir le mandat autorisant le paiement des allocations gagnées lors des trois derniers mois de 2012… Le temps que l’argent arrive sur les comptes en banque, il était trop tard. L’E.P.C. a donc annoncé que, bien que des efforts aient été effectués pour verser de très importantes sommes, les conditions imposées à l’Italie pour conserver sa place au sein de l’European Pattern n’avaient pas été respectées à la date limite du 31 mars.

L’italie ne devrait plus être membre de l’european pattern dès 2015

Le Committee a dès lors décidé, à l’unanimité, que l’Italie cessera d’être membre de l’E.P.C. à compter du 1er janvier 2015, et qu’il sera recommandé à l’International Race Planning Advisory Committee (Irpac) de la Fédération internationale des Autorités Hippiques (Fiah) que toutes les courses black types italiennes soient rétrogradées de la partie 1 à la partie 2 des catalogues internationaux, lors de leur meeting en octobre prochain.

Tout n’est pas perdu !

Cependant, cette décision de l’E.P.C. peut encore être inversée. Brian Kavanagh, son président, a déclaré : « Il est très regrettable que le comité ait dû prendre cette décision. Nous avons informé les représentants italiens que la seule circonstance pouvant convaincre le comité de la reconsidérer serait une mise en conformité totale avec toutes les conditions précédemment établies, y compris celles concernant les arriérés des propriétaires basés en Italie, et la mise en place d’un nouveau système de paiement pour les courses actuelles et futures. Il s’agit d’un problème que seules les autorités italiennes peuvent totalement résoudre. »

 (Jour de Galop)

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*