Responsabilité civile

Le Syndicat des Propriétaires assure gratuitement votre responsabilité civile

Le responsable des dégâts que votre cheval pourrait faire subir à des tiers est le gardien de celui-ci, c’est-à-dire en principe l’entraîneur auquel vous l’avez confié. Il est pourtant des circonstances où vous, propriétaire, devenez le gardien, donc le responsable du comportement de votre cheval. C’est notamment le cas, d’après la jurisprudence, lorsque le jour des courses, l’entraîneur confie le cheval au jockey qui doit le monter. Il a été jugé que le jockey bien qu’exerçant une profession libérale devenait votre mandataire et qu’il exécutait strictement vos ordres. D’où le risque sérieux de voir votre responsabilité engagée si votre cheval venait à s’échapper des mains de votre jockey pour foncer dans la foule, sur un véhicule…

______________

NOUVEAU !

En 2017, votre Syndicat a étendu les garanties de son contrat assurance « RC ». Désormais, vos chevaux sont couverts quand ils sont au repos ou en convalescence. Seule leur sortie définitive de l’entraînement met fin à la couverture offerte par le Syndicat.
Aussi, vous êtes également couverts lorsque vos chevaux courent à l’étranger (à la condition qu’ils soient régulièrement entraînés en France).

______________

Le seul fait d’adhérer au Syndicat des Propriétaires de Chevaux de Courses au Galop vous met à l’abri de votre risque responsabilité civile. En effet, nous souscrivons une assurance collective dont le prix est compris dans votre cotisation annuelle.
Voici quelques détails concernant cette garantie :

  • Personnes assurées :
    • Les membres du Syndicat à jour de leur cotisation, propriétaires (ou locataires) de chevaux de course.
    • Les propriétaires adhérant au Syndicat, titulaires d’un Permis d’Entraîner.
  • Tiers :
    • Toute personne autre que les assurés. Ces derniers sont considérés comme tiers entre eux.
  • Objet du contrat :
    • Ce contrat couvre les conséquences pécuniaires des responsabilités pouvant incomber à un adhérent en sa qualité de propriétaire de chevaux de course, sous la réserve expresse que ces chevaux soient régulièrement entraînés en France.
  • Limites de garanties :
    • Dommages corporels = 6.097.960 €
    • Dommages matériels et immatériels consécutifs = 457.347 €
    • Défense pénale et recours = 7.622 €
UA-37265914-2