Quelques vérités toujours bonnes à rappeler

Communiqué de presse

A la suite de publicités et d’un article consacré à la fédération des éleveurs, qui lance une « fédération » de propriétaires sous son égide, nous souhaitons rappeler plusieurs points importants.

Tout d’abord, nous trouvons choquants les propos faux et dénigrants tenus dans les colonnes des médias par les promoteurs de cette démarche vis-à-vis de l’ensemble des associations existantes. Celles-ci sont pour la plupart d’entre elles organisées, sérieuses et dotées de permanents aux services de leurs membres.

Pour ce qui concerne le Syndicat National des Propriétaires, il s’agit d’un ensemble fort de 6 Associations régionales attentives, organisées et dynamiques qui maîtrisent la gestion des dossiers régionaux avec l’efficacité de la proximité territoriale et parallèlement font bénéficier leurs adhérents d’un ensemble de services adéquats mis à disposition par le Syndicat National.

Dotés de permanents au niveau national et régional, renforcés par des consultants experts dans les domaines juridiques, fiscaux, comptables et assurances entre autres, les Propriétaires adhérents bénéficient d’un haut niveau de prestations et des services, toujours en évolution.   

Chercher à fédérer en dénigrant, c’est assez antinomique.

Prétendre défendre les intérêts des Propriétaires en se déclarant partenaire et dépendant de la fédération des éleveurs est pour le moins surprenant.Les intérêts des uns et des autres (clients/fournisseurs) ne sont souvent pas les mêmes, de même que les domaines de compétences spécifiques de leurs syndicats. 

France galop est par essence la seule entité administrative fédérant l’ensemble des acteurs du galop et leurs associations élues. La possibilité de vote, de participation et d’action au sein du comité et des différentes commissions est ainsi organisée et garantie. C’est au sein de ces structures que le débat a lieu et que les convictions se font entendre pour défendre les intérêts des uns et des autres.Plus d’un tiers des élus du comité national est composé de représentants issus de notre syndicat, qui est aussi fortement représenté dans les diverses commissions existantes.

Dans un parfait conflit d’intérêt, le vice-président actuel de France Galop persiste à assumer en même temps la présidence de son syndicat d’éleveurs et maintenant de manière interposée, d’un syndicat de propriétaires afin d’en diluer le poids, en les intégrant dans un ensemble aux intérêts souvent opposés, destiné à neutraliser tout contrepouvoir.

Confier les intérêts divergents des Propriétaires et des éleveurs à un grand ensemble dont le principal dirigeant siège depuis 8 ans au Conseil d’administration de notre Institution (dont 4 ans déjà passés en tant que vice-président) et a accompagné entre autres :

  • La suppression de la commission des Propriétaires,
  • La suppression des primes éleveurs pour chevaux d’âges,
  • Le déséquilibre d’allocations en plat de 14 points au détriment de la Province.
  • La modification des encouragements et des primes propriétaires qui a conduit à ce que 95 % de la baisse des encouragements soient supportés par les propriétaires français, protégeant les étrangers.
  • La dérive durant plusieurs mois du dossier du statut des jockeys jusqu’à ce que les propriétaires par la voix du Syndicat national le découvre et s’oppose au projet,

ne correspond pas à la philosophie des Propriétaires adhérents à nos Associations.

Le Syndicat National des Propriétaires reste, par sa structure et son organisation, le fer de lance privilégié des Propriétaires conscients que lui seul est en mesure de défendre leurs intérêts propres au sein de l’Institution. Les Propriétaires ont déjà exprimé leur volonté en plaçant la liste du Syndicat des Propriétaires très largement en tête des élections tant au niveau des régions qu’au niveau national.

La défense des intérêts collectifs l’emportera toujours sur les ambitions personnelles des uns et des autres.

Le Syndicat National des Propriétaires de Galop, composé par

  • L’association des propriétaires du Centre-Est.
  • L’association des propriétaires de l’Est.
  • L’association des propriétaires de Ile de France – Nord -Haute Normandie.
  • L’association des propriétaires de l’Ouest.
  • L’association des propriétaires du Sud-Est et Corse.
  • L’association des propriétaires du Sud-Ouest.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*