Sondage national sur le statut des jockeys : indépendant ou salarié ?

Le Syndicat national des propriétaires demeure très attentif à l’actualité de l’Institution et plus particulièrement au dossier du statut des jockeys sur lequel il avait déjà communiqué au cours du premier semestre. Ce dossier est suivi par M. Jean-Marie Aubry-Dumand en charge de la Commission fiscale du Syndicat.

Avec les autres Associations de propriétaires représentées au Comité de France Galop et assistées de notre conseil commun, le Cabinet Barthélémy – spécialisé en droit social – le Syndicat a procédé à de nombreuses consultations depuis le début de l’année.

Par ailleurs, l’Association des Jockeys a adressé une sommation à France Galop le 20 avril dernier aux fins de délivrer aux jockeys les bulletins de paie correspondant à chaque monte durant les trois dernières années.

Les Associations de propriétaires considèrent que le statut de salarié dont relèvent aujourd’hui les jockeys pour la monte perdante ne correspond plus à la réalité actuelle de leur relation avec le propriétaire telle qu’elle a évolué au cours de ces dernières années et donc qu’il n’existe aucun lien de subordination entre eux. De ce fait, le jockey doit être considéré comme un travailleur indépendant, statut qu’il adopte déjà aujourd’hui pour la partie variable de ses revenus (pourcentage sur les gains).

Le Syndicat est en première ligne pour défendre cette position, il a entamé des négociations dans ce sens par l’intermédiaire du Ministère de l’Agriculture. Son objectif est de faire évoluer le statut des jockeys – au mieux des intérêts de tous – afin qu’il corresponde à la situation actuelle.

Le Syndicat réalise actuellement un sondage auprès de ses 1900 membres : statut d’indépendant ou statut de salarié ? Il en publiera les résultats dans un prochain communiqué.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*




UA-37265914-2